Description de l'œuvre

Classification : Techniques mixtes
Matériaux : Papier, Acrylique, Encre
Dimensions : Large / Paysage
Largeur (cm) : 70
Longueur (cm) : 100
Nombre d'exemplaires : Unique
Année de création : 2020

"Flyboard", peinture acrylique et encres à l'aérographe sur papier, 2020.

À propos de l'artiste

"Alexandre Nicolle nous propose un état d’être en suspension face à une œuvre sans démonstration égotique. Il construit des objets qui font écho à la poésie du jour, peinture, volume, installation, les arrange en un recueil de situations, produisant un ensemble de formes qui deviennent attitudes.

Plutôt que de penser demain du soir au matin, il s’empare du boule de foin dans un cauchemar exotique, invoquant l’anecdote produite par un conformisme consumériste, à contre sens d’elle-même. PNL vibrant dans la vallée, la cave et le champ, la composition en « chiche-kebab » dont Pasolini parlait à propos de Pétrole. Celle qui, constituée de scènes faites d’allégories très simples, personnifications univoques de grands principes, est immédiatement lisible.

Alexandre, jouant des oppositions du réel, établit un tracé où tout semble diverger et se superposer. « L’angélus » de Jean-François Millet, quad, WhatsApp, Air max et roundballer. Booster en carton, campeur, Testarossa Koenig, « Drift King » et Leader price. Des connexions du vivant comme une langue est vivante, toujours en mouvement, toujours intimement asymétrique." Michael Kern.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Je m'intéresse aux détails, j'analyse les espaces que je visite, les situations que je vis. Ces détails, sur lesquels je m'attarde, sont souvent des éléments anormaux et insolites. Comme un maniaque qui replace un objet sur une étagère, réaligne un cadre bancal au mur. Je me focalise sur des détails qui sont en décalage avec une hypothétique normalité. Cela peut être une situation que je trouve incongrue, un objet utilisé d'une manière autre que son utilité première ou dans une situation où il n'a rien à faire. Toutes ces bizarreries que je relève sont des éléments qui me font sourire, et portent un questionnement intellectuel, souvent social et politique. Chaque élément est comme une erreur dans la matrice, perturbateur, illogique ou inhabituel. Je m'amuse de ces situations, prends plaisir à leur accorder de l'importance et je cherche à les transmettre par le biais de différents médiums. Elles sont le témoignage des imperfections humaines, de la diversité des cultures et des individus.

J'ai grandi à la campagne, baigné dans une culture populaire, environnement que j'ai quitté pour une aire urbaine à l'occasion de mes études supérieures. Les contrastes entre ces deux univers m'ont fait remarquer beaucoup de différences et de similitudes. Je me suis nourri de ces deux milieux dans mes questionnements et donc dans mes créations. Mon travail est un recueil d'anecdotes, de situations que j'ai relevées qui correspondent à ma vision du monde, alimenter par des dissonances et des analogies entre culture populaire et savante. Je me pose comme spectateur du monde qui m'entoure, analysant et faisant valoir les habitudes, les comportements et les modes de vie.

Flyboard

par Alexandre Nicolle
300€