Description de l'œuvre

Classification : Dessin
Matériaux : Papier, encres
Dimensions : Petit / Portrait
Hauteur (cm) : 40
Largeur (cm) : 1
Longueur (cm) : 30
Nombre d'exemplaires : Unique
Année de création : 2021

Ce dessin est inspiré de la source de la vie, nos origines, nos envies ... Ce dessin est réalisé à l'encre de chine sur un papier 300g. La brise humide cogne mes tempes, l’écho d’une voix me conduit au milieu des cailloux. Je serpente d’un rocher à l’autre au son de la mer s ‘écrasant sur la falaise. Un courant d’air caresse mon papier, l’eau éclabousse mon encre sur ma feuille. II n’y a plus de limites à l’inspiration, le trait est pur, nerveux, au rythme des vides et des pleins. Ma source est là, sur le sable dans le miroir des flaques d’eau abandonnées par la marée.

À propos de l'artiste

Le trait est moteur. Il emporte avec lui une ligne, une série de points reliés entre eux, naturellement, de séductions en séductions. Et que devient ce trait ? Que peut-il devenir dans l’adversité du hasard, du papier blanc, du mouvement capricieux de la main ? Pourtant, il devient. L’œuvre d’Eric Dabancourt réfléchit cette métamorphose subtile, habile, unique et singulière. La démarche de l’Artiste qui, au gré de ses expériences d’encre et de plume, observe encore et toujours la vie du trait qu’il crée, naissance furtive et instinctive. Le dessin, c’est une première personne du pluriel qui emmène vers la plus vaste des explorations, celle qui nous unit à l’autre, échange, traverse, transgresse, surpasse, embrasse. Avec ce trait qui est multiple, le trait est plusieurs. En mêlant l’objet matériel au trait factuel, Eric Dabancourt entend faire dialoguer les mondes sensibles, afin de voir jusqu’où peut s’établir la communication. Comme un petit théâtre d’ombres et de lumières, les obstacles parlent aux chemins, et ne forment plus qu’un, dans l’adversité de la création, sempiternellement soumise aux aléas des interprétations.

Histoire

par eric Dabancourt
260€