Description de l'œuvre

Classification : Installation, Estampes et éditions
Matériaux : Papier
Dimensions : Grand / Paysage
Hauteur (cm) : 224
Longueur (cm) : 432
Nombre d'exemplaires : Unique
Année de création : 2021

24 estampes- monotypes sur papier format Jesus (56x72)

À propos de l'artiste

Si je devais donner un nom à l'ensemble de mon travail ce serait celui de “Chronotope”. Cette inséparabilité des dimensions spatiales et temporelles dans les œuvres littéraires, la matrice où les principales séquences d'une œuvre se croisent, où les évènements, les dialogues et les rencontres ont lieu.
Je prélève des formes issues du quotidien, de la maison. C'est la chronique de l’ordinaire, le récit d’un quotidien domestique que je tente de conserver, d’enregistrer, de retenir. Il est question dans mon travail de matrice, de multiples, de fragments, d’empreinte. Je matérialise le vide, l’absence, ce vide qui est aussi celui de l'architecte :

« Une construction n’est pas la somme des largeurs, des longueurs et des hauteurs de ses divers éléments : elle est l’ensemble des mesures du vide, de l’espace interne dans lequel les hommes marchent et vivent. »
Bruno Zévi. Apprendre à voir l'architecture

Entre effacement et apparition, mon travail poétique se déploie en résonnance avec l’espace et les œuvres veulent affirmer ce rapport d'inhérence :
celui que nous avons avec l'architecture, celui de l'architecture avec l’environnement.

La maison invisible

par Caroline Boucher
4900€