Description de l'œuvre

Classification : Dessin
Matériaux : Papier, encres
Dimensions : Petit / Paysage
Hauteur (cm) : 30
Largeur (cm) : 1
Longueur (cm) : 40
Nombre d'exemplaires : Unique
Année de création : 2020

Ce dessin est inspiré des structures de la vie, nos origines, nos envies ... Ce dessin est réalisé à l'encre de chine sur un papier 300g. Mes liens sont la structure d'une vie. Ils se rapprochent ou s'éloignent au fil du temps. Ma main guide mon trait sans retenue avec conviction mais aussi quelques incertitudes. Est-ce le bon trait au bon endroit suffisamment proche ou suffisamment loin pour ne pas être reconnu dans cet espace blanc où seule la répétition des lignes donnera l'esquisse d'un paysage. Toute la délicatesse est là, savoir s'arrêter sans casser le rythme de l'œuvre.

À propos de l'artiste

Le trait est moteur. Il emporte avec lui une ligne, une série de points reliés entre eux, naturellement, de séductions en séductions. Et que devient ce trait ? Que peut-il devenir dans l’adversité du hasard, du papier blanc, du mouvement capricieux de la main ? Pourtant, il devient. L’œuvre d’Eric Dabancourt réfléchit cette métamorphose subtile, habile, unique et singulière. La démarche de l’Artiste qui, au gré de ses expériences d’encre et de plume, observe encore et toujours la vie du trait qu’il crée, naissance furtive et instinctive. Le dessin, c’est une première personne du pluriel qui emmène vers la plus vaste des explorations, celle qui nous unit à l’autre, échange, traverse, transgresse, surpasse, embrasse. Avec ce trait qui est multiple, le trait est plusieurs. En mêlant l’objet matériel au trait factuel, Eric Dabancourt entend faire dialoguer les mondes sensibles, afin de voir jusqu’où peut s’établir la communication. Comme un petit théâtre d’ombres et de lumières, les obstacles parlent aux chemins, et ne forment plus qu’un, dans l’adversité de la création, sempiternellement soumise aux aléas des interprétations.

Liensterrestre VII

par eric Dabancourt
290€