Description de l'œuvre

Classification : Dessin
Matériaux : Papier, Crayon
Dimensions : Grand / Portrait
Hauteur (cm) : 200
Largeur (cm) : 150
Nombre d'exemplaires : Unique
Année de création : 2018

À propos de l'artiste

La mine absurde, Emilie Breux associe des figures canoniques de l’histoire de l’art (natures mortes, sculptures antiques) à des formes naïves (smiley, dessin d’enfant) pour en offrir une lecture aussi humoristique qu’irrévérencieuse. Le contraste pro- duit entre un travail de fond technique, sinon virtuose, et les manques au premier plan, en creux desquels apparaissent les figures pauvres, donne ici l’impression d’un acte vandale réalisé à l’aide d’un logiciel de retouche, qui déloge la peinture classique de son piédestal. Dans un même temps, l’utilisation du smiley confère également une certaine vitalité à la représentation initiale, en lui donnant l’occasion d’une nouvelle incarnation plus en phase avec le vocabulaire de l’époque. Symboles d’un nouveau langage, fait d’emojis, de pictogrammes et de logos, les titres des œuvres prennent enfin la forme d’émoticônes, accentuant ainsi la tension entre norme picturale et iconographie populaire.
-
Florian Gaité
-
2004/2007 : BTS design de mode, École supérieur des Arts Appliqués Duperré, Paris
2007/2011 : DNAP et DNSEP, École des Beaux Arts, Caen.

Slash

par Émilie Breux
1500€